Victor Martins, la nouvelle star française du karting

En 2016, Victor Martins a sans doute été la grande révélation du karting en France. Ce jeune prodige de 15 ans est déjà comparé à un pilote de Formule 1, notamment Stoofel Vandoorne. C’est pour cela que nous avons décidé de lui dresser ce portrait.

Dans la famille des jeunes prometteurs à seulement 15 ans

En France, les jeunes conducteurs de kart qui sont considérés comme faisant partie des meilleurs talents se font de plus en plus rare. Victor Martins fait partie de cette génération de jeunes pilotes qui ont l’adrénaline dans le sang. Rappelez-vous, toutes les stars de la formule 1 ont affuté leurs armes dans le karting avant de monter en grade. Ce fut le cas, ces dernières années de Max Verstappen, Pierre, Charles Leclerc ou encore Lando Norris.
Victor Martins va alors s’ajouter bientôt à cette longue liste de champions.

Selon plusieurs observateurs et spécialistes du domaine, ce jeune prodige a été beaucoup plus impressionnant que ces stars de la formule 1 cités ci-dessus. En effet, contrairement à ce que l’on peut voir dans beaucoup de sports mécaniques, il est assez rare d’enchaîner les victoires dans le karting junior. Pour sa part, Martins est parvenu à enchaîner avec 4 victoires consécutives dont deux manches du championnat d’Europe, le championnat du monde ainsi que la WSK Final Cup.

Auparavant, il n’était jamais sorti du lot et n’était jamais à la traîne. Mieux, pour ses débuts en kip, il était qualifié 9e sur 62 pilotes. Ce qui est une statistique impressionnante. Lorsqu’on demande à ses encadreurs quel est le secret du succès du jeune Martins, ils expliquent tout simplement qu’il s’agit de la concentration, du physique et de la remise en question. En effet, en plus de travailler ses qualités, ce jeune pilote tente aussi d’améliorer ses défauts.

Champion du monde en 3 ans de karting

C’est un constat impressionnant, car Victor Martins est un pilote avec très peu d’expérience en kip. En effet, au moment où certains sont fiers de faire du karting depuis 8 ans, il ne totalise que 3 ans d’expérience. Ce qui est très peu pour un champion du monde. Dès ses débuts en cadet, il s’est rapidement distingué en se classant 6e et 3e. Au début, les résultats n’étaient pas tellement bons. Mais avec la pratique, il est rapidement parvenu à s’imposer au point être redouté dans la catégorie des juniors. Quand on lui demande, il se contente d’expliquer qu’il a appris de ses erreurs.