Quelques règles importantes à respecter dans la rédaction web

La rédaction web sous entend des textes impeccables. A part les critères de grammaire, d’orthographe, de structure du paragraphe… il existe d’autres contraintes comme les critères SEO.

Adapter le contenu du texte aux contraintes SEO

En matière de rédaction, une agence de rédaction web vous propose des textes qui respectent les contraintes SEO. En effet, dans la majorité des cas, les textes à rédiger sont à réaliser avec une série de mots-clés à employer, précisés dans le cahier de charges transmis par le client. Il est impératif d’utiliser ces termes, de les utiliser à bon escient et de les mettre en valeur, en titres ou en début de paragraphes. Cela a pour but de bien référencer le texte dans les différents moteurs de recherche. Ce type de rédaction est dénommée rédaction pour le SEO ou Search Engine Optimization. Cependant, il faut comprendre que les règles fixées dans ce domaine empêchent les pratiques abusives, pour ne citer que le bourrage de mots-clés. Le rédacteur web devra donc intégrer les mots-clés de manière suffisamment naturelle pour que la qualité du texte n’en pâtisse point. Il existe même des cas où le rédacteur doit varier les termes composant les expressions-clés comme l’alternance du singulier et du pluriel.

Les règles de base de grammaire, d’orthographe et de syntaxe

Ainsi, un texte doit être irréprochable. En effet, quand vous lisez des articles dans la presse papier ou sur le web un texte avec une faute, ne serait-ce que minime, vous avez tout de suite tendance à décrédibiliser le texte que vous venez de parcourir, et avec lui le journal ou le site Internet qui l’a posté. Dans la pratique, les erreurs de rédaction et de traduction peuvent même conduire à une chute des ventes, de l’ordre de jusqu’à 20 %. Même si l’erreur est humaine, il est essentiel pour un rédacteur de prendre le temps de se relire calmement avant de livrer le texte au client. Les fautes les plus graves et les plus courantes sont les fautes de conjugaison assorties d’erreurs de concordance des temps. Même avec l’usage d’un correcteur orthographique, il faut penser à vérifier certains termes anglais qui ne font pas partie du dictionnaire français ou les noms propres. Il faut aussi voir de près la ponctuation, il ne faut omettre ni point ni majuscule. Les règles typographiques ne sont pas en reste comme le point d’interrogation, le point virgule et autres qui nécessitent un espace avant et un après. Pour en savoir plus, visitez le site http://www.redacteurweb24.com/