Profiter d’un accompagnement quotidien grâce à un cabinet d’avocat en entreprise

L’avocat en entreprise est avant tout un juriste. Ces deux professions, qui sont complémentaires, divergent sur différents points. La possibilité de plaider constitue l’une des principales différences entre ces deux métiers. En matière d’évolution, le premier peut intégrer un cabinet d’avocat en entreprise, tandis que le second doit avoir une expérience de 8 ans pour devenir avocat.

Des métiers à la fois complémentaires et divergents

Les professions de juriste et d’avocat d’entreprise se complètent et présentent divers points similaires. Cependant, des disparités se dénotent au niveau des tâches, des clients et des perspectives d’évolution.

Chacun des deux experts a pour fonction d’accompagner leurs clients. Toutefois, le juriste sensibilise ces derniers sur les sujets juridiques, propose des lignes stratégiques conformes aux obligations et droits de l’entreprise. L’avocat d’entreprise, quant à lui, accompagne et oriente ses clients lors de la création de leur société dans le choix de la forme social, du régime fiscal, etc. Il les épaule pour développer, redresser leur entreprise et reste présent jusqu’à la cassation d’activités. En outre, face à l’administration, à ses salariés, aux fournisseurs, etc., il est apte à négocier et défendre les intérêts de son client.

Le juriste ne peut représenter qu’une seule et unique société devant quelques entités. N’étant pas inscrit au barreau, il n’a pas le droit de plaider. En revanche, l’avocat d’entreprise est indépendant et a la possibilité de sélectionner lui-même ses clients. Plaider devant les cours et les tribunaux fait partie de ses tâches.

Par ailleurs, si chacun de ces experts est titulaire d’un Master I ou II en droit, le juriste peut devenir avocat après 8 ans d’expérience dans son métier. Pour évoluer dans sa carrière, il doit être titulaire d’un CAPA ou Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat. Il a également la possibilité d’occuper le poste de secrétaire général, de DRH ou encore de directeur juridique. Quant à l’avocat d’entreprise qui est un simple collaborateur, il peut se voir attribuer le statut d’associé au sein d’un cabinet. Il peut aussi évoluer en tant que directeur juridique, homme politique ou chef d’entreprise.

Des expertises dans divers domaines

Le rôle d’un cabinet d’avocat en entreprise consiste entre autres à assister les sociétés dans leur mutation. Il gère les négociations collectives au cours des procédures telles que la mise en œuvre d’un PSE.

En outre, les experts qui intègrent un cabinet d’avocat en entreprise peuvent intervenir dans leur domaine de prédilection. En effet, ils sont spécialisés dans la finance, l’industrie, le tertiaire et travaillent dans diverses branches telles que l’ingénierie du bâtiment, la restauration rapide, les banques, l’industrie pharmaceutique, les entreprises de conseil, la publicité et communication, etc.