Les spécificités d’un laboratoire de prothèse dentaire

Par définition, un laboratoire de prothèse dentaire est un local technique où se déroule le processus de fabrication de pièces servant à remplacer les dents absentes. Ce lieu est au prothésiste ce que le cabinet est au chirurgien-dentiste, sauf dans le cas où celui-ci assure lui-même la réalisation de tout ou partie des travaux prothétiques. Cela sous-entend que les deux professionnels travaillent de concert et sont nécessairement complémentaires. En effet, il est difficile pour le praticien de réaliser toutes les prothèses que ses patients lui commande, même s’il dispose des compétences nécessaires.

Le chirurgien-dentiste et le laboratoire, deux entités qui fonctionnent en symbiose

Le chirurgien-dentiste se charge de la conception de la prothèse dentaire, tandis que le laboratoire exécute les consignes et réalise le produit. Cette collaboration est indispensable afin de maitriser toutes les difficultés qui peuvent se présenter tout au long des phases d’exécution. Cela nécessite en permanence un dialogue, une communication et des logiques de complémentarité dans l’intérêt des deux entités, mais surtout pour la satisfaction des patients à qui sont destinés les travaux de restauration dentaire.

Naturellement, la collaboration entre le chirurgien-dentiste et le laboratoire ne peut se faire sans des connaissances éprouvées des problèmes, des limites et des impératifs techniques et esthétiques. Les deux parties doivent mettre à contribution les possibilités techniques de leur structure respective et conjuguer leurs compétences. Cela veut dire que le praticien doit avoir des connaissances pointues en matière de fabrication de prothèse dentaire, et que les techniciens de laboratoire doivent avoir une idée précise de la nature des actes pratiqués par le chirurgien-dentiste.

Les produits qu’on peut fabriquer dans un laboratoire de prothèse dentaire

Un laboratoire de prothèse dentaire réceptionne les commandes provenant du chirurgien en intégrant toutes les exigences de ce dernier. Le processus comprend cinq étapes : la prise d’empreintes primaires, la prise d’empreintes finales, la personnalisation, l’essai en bouche et les ajustements finaux. Les deux structures se partagent l’exécution de ces travaux.

Toute une foule de produits sortent d’un laboratoire de prothèse dentaire. La prothèse conjointe, qui est fixe, sert à restaurer des dents abimées ou absentes en scellant des dents artificielles sur les dents restantes. La prothèse adjointe, qui est amovible, est utilisée quand il n’y a pas d’appuis dentaires suffisants. Les prothèses et couronnes en métal sont recommandées pour obtenir une bonne capacité de mastication des dents postérieures, tandis que la barre implantaire est destinée à remplacer toutes les dents d’une mâchoire. Tous ces produits sont réalisables en divers matériaux et en plusieurs versions.