Les risques liés à l’interruption de la production

L’interruption de la production

Selon les résultats d’une étude fournie par le « Business Continuity Institute », il semblerait que seulement 26.5 % des entreprises soient capables de contrôler efficacement et régulièrement leur chaîne de production. Il ressort finalement de cette étude que la plupart des entreprises n’ont pas une vision globale et claire sur leur production. Mais le moindre problème sur la ligne de production pourrait sérieusement perturber le rendement d’une entreprise. C’est pourquoi, il est essentiel de pouvoir garder la main sur les risques liés à une perturbation de la production.

Les causes d’un arrêt de la ligne de production

Il existe essentiellement trois facteurs de risques d’interruption de la production. À savoir, un problème lié aux services de télécommunications, des conditions météorologiques médiocres ou encore un prestataire de maintenance défaillant. Pour exemple, la Thaïlande représente 25 % de la production mondiale de disques durs. Mais les récentes inondations ont eu pour effet d’impacter divers acteurs de ce secteur, pour ne pas dire tous. Les assureurs furent d’ailleurs obligés d’indemniser les entreprises touchées, ce qui ne représente pas moins de 15 000 producteurs. Ce risque est d’autant plus alarmant lorsqu’on tient compte du fait que le nombre de catastrophes naturelles va augmenter considérablement dans les années à venir.

Une lourde perte financière à prévoir…

Un simple grain de sable dans les rouages peut enrayer tout le mécanisme. C’est ce qui se produit lorsque la ligne de production est interrompue : l’activité toute entière de l’entreprise est remise en question. Et les moyens à mettre en œuvre pour réparer l’incident sont parfois plus lourds que ceux investis pour l’éviter. Quoi qu’il en soit, les conséquences financières sont bel et bien présentes. Dans les très grandes entreprises, les plus grosses pertes sont estimées à 50, voire 100 millions d’euros par incident. Si les conséquences financières sont indéniables, d’autres conséquences indirectes peuvent aussi impacter la santé de l’entreprise.

Arrêt de la production : les conséquences indirectes

Les autres conséquences liées à un arrêt de la chaîne de production sont multiples et dépendent également de la nature de l’incident. Dans la plupart des cas, on constate une perte de productivité de la société ainsi qu’une augmentation du coût de travail. Cela implique bien sûr une perte de revenus ainsi que de nombreuses réclamations clients. En découle évidemment un impact très néfaste sur l’image de l’entreprise et enfin, des ruptures de trésorerie. Il est donc nécessaire de prendre en compte ces risques en les intégrant à la stratégie de l’entreprise et de les prévenir pour minimiser leur impact.

Anticiper les risques pour mieux les éviter

L’entreprise dispose de moyens à mettre en œuvre afin d’éviter une interruption de la production. Pour cela, il convient de s’assurer du bon fonctionnement de son parc de machines et surtout, de mener les actions nécessaires afin d’éviter les pannes. Adopter une stratégie de maintenance prédictive est déjà un très bon début. Des spécialistes de la maintenance industrielle peuvent vous accompagner dans votre projet afin de vous proposer la solution la plus adaptée à vos besoins. Un équipement performant et pérenne vous garantit rentabilité et sérénité sur le long terme.