Les religions au Cameroun : entre christianisme, islam et animisme, une tolérance au quotidien

Les religions au Cameroun

Traversé depuis plusieurs siècles par différentes fois et traditions religieuses, le Cameroun moderne a su inventer un modèle de coexistence qui étonne les visiteurs, et ne surprend guère celui qui connaît l’esprit d’ouverture et de tolérance des Camerounais.

Les religions présentes au Cameroun

Le christianisme, l’islam et les croyances traditionnelles de l’animisme sont les trois principales religions au Cameroun. Les églises chrétiennes et les traditions musulmanes de diverses dénominations opèrent librement dans tout le Cameroun tandis que les animistes effectuent leurs pratiques dans leurs sanctuaires. Environ 70 % de la population se retrouve dans l’une des différentes dénomination du christianisme, 19 % des Camerounais sont musulmans et 10 % pratiquent des croyances religieuses traditionnelles.

Les juifs orthodoxes, les baha’is et les personnes qui ne s’associent à aucun mouvement religieux particulier constituent moins de 1 % de la population.

La population chrétienne est divisée entre catholiques romains (32,4 % de la population totale) et protestants (30,3 %). Les autres confessions chrétiennes (y compris les Témoins de Jéhovah) représentent 6 % des Camerounais.

La grande majorité des musulmans sont sunnites et appartiennent à l’école malékite. Le reste de la population musulmane se répartit entre 12 % d’ahmadisme et 3 % de Chiites.

Répartition géographique des courants religieux

Chrétiens et musulmans se trouvent dans toutes les régions, bien que les chrétiens soient principalement dans les provinces du sud et de l’ouest.

Il convient de noter que contrairement aux idées reçues, la population des trois régions du nord est divisée presque également entre les chrétiens et les musulmans.

Ce ne sont pas toutes des tribus du Nord et de l’Extrême-nord qui sont musulmanes, car il s’y trouve aussi des tribus comme les Tupuri, les Mundang, les Mbe Massa, etc. qui ne sont pas de confession musulmane. Pour l’essentiel, l’Islam est entièrement concentré dans la région de l’Adamaoua au Cameroun. Ces répartitions varient du fait d’une grande mobilité interne.

Les deux provinces anglophones de la région occidentale sont en grande partie protestantes et les provinces francophones des régions méridionales et occidentales sont très majoritairement catholiques et évangéliques.

Dans les régions du nord, le groupe ethnique peule est quant à lui majoritairement musulman, mais la population globale est assez équitablement répartie entre musulmans, chrétiens, chacun vivant souvent dans sa propre communauté.

L’ethnie bamoun de la province occidentale est quant à elle largement musulmane.

Les croyances religieuses traditionnelles animistes sont pratiquées dans les zones rurales du pays mais sont rarement pratiquées dans les villes, en partie parce que de nombreux groupes religieux autochtones ont un caractère intrinsèquement local.

Les religions minoritaires

Il y a environ 4 000 personnes se revendiquant de la foi baha’ie dans le pays. En 2001, l’Assemblée spirituelle nationale bahá’íe était enregistrée auprès du gouvernement du Cameroun comme l’une des rares religions étrangères non chrétiennes.

Une petite population de Juifs se trouve également dans le pays. Une communauté d’environ 50 personnes, connue sous le nom de Bene Yeshourun dans le village de Sa’a, pratique aujourd’hui une forme de judaïsme.

L’hindouisme est pour sa part pratiqué par les migrants venus d’Asie du Sud-Est ou d’Inde.

La Constitution prévoit la liberté de religion au Cameroun et le gouvernement respecte ce droit dans la pratique. Le pays se caractérise ainsi par un haut degré de tolérance religieuse.