Les mesures collectives pour préserver l’eau

Conscient que l’eau est devenue une ressource de plus en plus rare à cause du réchauffement climatique, des mesures collectives ont été mises en place pour préserver l’eau. Des systèmes de collecte et des stations d’épuration d’eaux usées équipées de décanteur lamellaire ont en effet été mis en place dans la plupart des communes.

Adopter des gestes simples au quotidien

Le moyen le plus simple de conserver l’eau est de changer ses habitudes et de conserver l’eau. Le premier geste à adopter est de limiter l’utilisation de détergent car, ces produits ne peuvent être absorbés par les stations d’épuration. Il faut également économiser l’eau en vérifiant les fuites de robinet et en éviter de le laisser couler lorsqu’on brosse les dents ou lorsqu’on fait la vaisselle à la main. Il faut également penser à utiliser un réducteur de débit ou un mitigeur car, ils permettent de réduire l’eau utilisée dans la salle de bain. Il est également conseillé d’utiliser un système de récupération d’eau de pluie pour arroser ses plantes ou pour laver sa voiture et son linge. Ces simples gestes permettent d’économiser l’eau mais aussi de la préserver en limitant sa pollution. Il existe certes des outils tels que le décanteur lamellaire qui permettent de dépolluer les eaux, mais cela n’est pas suffisant.

Les stations d’épuration d’eaux usées

Afin de préserver l’eau des systèmes de collecte d’eaux usées et des stations d’épuration d’eau ont été mis en place dans la plupart des communes. Cela permet d’assainir les eaux usées pour qu’elles ne polluent pas la réserve d’eau de la nappe phréatique. Le traitement des eaux usées se fait en plusieurs étapes. Tout d’abord, les eaux doivent passer par la phase de prétraitement durant laquelle toutes les particules solides sont retirées de l’eau. Cette phase comporte encore 3 étapes : le dégrillage, le dessablage et le déshuilage. Le dégrillage consiste à retirer les éléments solides qui peuvent boucher les tuyaux, tandis que le dessablage enlève les particules plus fines telles que le sable. Pour ce faire, les stations d’épuration utilisent un décanteur lamellaire.  C’est lors du traitement secondaire qu’on procède réellement à l’épuration en éliminant l’azote et le phosphore de l’eau. Il est important de savoir que l’eau usée n’est plus potable même si elle est déjà dépolluée. Elle ne peut être utilisée que dans l’irrigation. C’est pour cette raison qu’il est recommandé de bien préserver l’eau et de l’économiser.