Les inconvénients de l’uniforme scolaire

Les inconvénients de l’uniforme scolaire

L’uniforme à l’école existe dans de très nombreux pays à travers le monde : États-Unis, Cuba, Angleterre, Japon… En France, la modernité, les envies de liberté des français mais surtout l’arrivée des stylos à billes ont peu à peu amené à un retrait des uniformes de nos établissements scolaires. Aujourd’hui, seules certaines écoles privées continuent de rendre l’uniforme obligatoire pour les enfants. Il n’existe plus dans les écoles publiques. Si de nombreux avantages comme l’effacement des inégalités entre les élèves ou une meilleure intégration sont souvent mis en avant, l’uniforme scolaire connait aussi de nombreux détracteurs qui, en plus d’avoir des arguments, détruisent un par un les avantages énoncés par le camp adverse.

L’uniforme, une difficulté financière pour les familles

On imagine souvent les tenues très simples dès lors qu’elles sont imposées par les écoles, voir même une tenue unique pour garder ce sentiment d’égalité entre les élèves, tant recherché par les défenseurs de l’uniforme à l’école. Toutefois, dans certains établissements, les uniformes se divisent en plusieurs catégories, laissant le choix à l’élève de choisir sa tenue, dans les limites fixées par l’établissement : pantalon, jupe, short, tenue pour l’été, pour le printemps, pour l’hiver, nombreux vêtements de rechange, tenue pour la gym…  Ce large panel de vêtements formant les uniformes scolaires peut devenir très vite assez onéreux pour les familles, oubliant ainsi complètement la volonté première d’apporter une aide financière aux parents en leur fournissant des tenues pour la semaine.

Un vecteur de distinction entre des élèves d’écoles différentes

Si l’uniforme scolaire est souvent utilisé dans le but de gommer les différences sociales entre les élèves, dans un but d’homogénéité, on se rend compte que parfois, c’est exactement l’effet opposé qui se produit. En effet, les logos des établissements scolaires sont apposés sur les tenues, faisant des distinctions directes entre les élèves de tel ou tel établissement. Malheureusement, chacun sait que les écoles accueillent souvent des élèves de milieux sociaux différents. A partir de ce constat, porter un uniforme peut être vécu comme une honte de la part des enfants.

Les différences sociales ailleurs que dans les vêtements

Bien entendu, les élèves peuvent percevoir les différences sociales entre eux ailleurs que dans les vêtements. Cela passe aussi par les smartphone, les chaussures, les sacs d’école, les bijoux ou encore la voiture des parents… De  ce point de vue, on se rend compte qu’il devient très difficile de gommer les différences entre les élèves, parce qu’elles sont partout, à tous niveaux.