Les différentes variétés de rhums

Le rhum est un alcool issu de la distillation et à la fermentation du jus de canne à sucre. Il peut être obtenu soit à partir de jus de canne à sucre pure, soit à partir de mélasse. Il existe donc deux grandes familles de rhum, selon le type de procédé utilisé pour les fabriquer. À savoir : le rhum traditionnel et le rhum agricole.

Les deux grandes familles de rhums : le rhum traditionnel et le rhum agricole

Le rhum traditionnel est le rhum obtenu avec de la mélasse. Le jus de canne à sucre est ici extrait de résidus de canne à sucre broyés puis chauffés. La substance ainsi obtenue est appelée mélasse. Le chauffage de la mélasse permet de récupérer le jus de canne à sucre par un procédé de distillation, tout en permettant d’éliminer les impuretés. Le rhum agricole quant à lui est fabriqué à partir de jus de canne à sucre pure. Le jus de canne à sucre obtenu grâce à ces deux procédés est ensuite fermenté dans des cuves de fermentation, puis distillé pour en extraire l’alcool.

Le rhum blanc et le rhum ambré

Les rhums se distinguent également par leur couleur et leur arôme. En effet, l’alcool obtenu après fermentation et distillation du jus de canne à sucre subira ensuite divers procédés selon le type de rhum que l’on souhaite obtenir. À savoir : soit du rhum blanc, soit du rhum ambré. Le rhum blanc est obtenu à partir de l’alcool directement recueilli à la sortie de la colonne de distillation. D’où sa couleur blanche et transparente. Le rhume ambré quant à lui est obtenu en conservant l’alcool issu de la distillation dans des fûts en bois.

Les différents types de rhums selon leur procédé de conservation et de vieillissement

Les procédés de conservation et le vieillissement du rhum n’ont rien à envier à celui des vins. Il s’agit d’un véritable art qui se transmet de génération en génération. Les différentes méthodes de conservation et de vieillissement ont notamment donné naissance à 3 principaux types de rhums, comme ceux proposés par rhum Isautier. À savoir : le rhum léger, le rhum ambré et le rhum vieux. Le rhum léger est reconnaissable par la faible quantité d’arôme qui contient, c’est pour cela qu’il est considéré comme un rhum neutre. Le rhum ambré quant à lui, étant conservé dans des fûts en bois, comme cité plus haut, possède une couleur marron clair marquant le mélange du bois et de la canne à sucre. Il possède également une légère touche aromatique en fonction du bois de son fût. Le rhum vieux est ce qu’il se fait de mieux. Il est considéré comme étant un alcool supérieur et raffiné. Il se reconnaît par sa couleur boisée et son arôme fruité et vanillé. Le vieux rhum est obtenu après 3 à 6 années de vieillissement dans des fûts de chêne.