La toiture suivant les pays

Depuis que les hommes n’habitent plus dans des abris naturels comme les grottes, ils ont construit  des maisons pour s’abriter, ils ont su que la toiture est indispensable pour  les maisons. La  toiture varie selon chaque pays à cause des différences des climats et aussi suivant les moyens financiers des habitants.

Dans les pays chauds

Dans les pays chauds comme dans quelques milieux ruraux d’Afrique centrale, le climat est très chaud, les habitants sont pauvres, ils habitent  dans des cases (chaque case n’a qu’une chambre)  faites avec des matières végétales comme les pailles (provenant des cultures de céréales)  renforcées avec des tiges d’arbres ou des variétés de bambou.  Les toits de ces cases sont faits en pailles, car ils ne trouvent d’autre matière à utiliser, d’autant plus les cases pourraient bien supporter la toiture en pailles grâce à la légèreté des pailles. Ces produits végétaux avec lesquels les habitants ont fabriqué leurs cases les aident beaucoup en cas de forte chaleur, car dans leurs cases la fraîcheur est  constante grâce  aux qualités d’isolant thermique des matières végétales. Comme les habitants sont pauvres, l’utilisation de ces matières les arrange beaucoup sur le plan financier, car les matières végétales qu’ils utilisent ne leur coûtent rien. Les constructions des cases ne nécessitent pas beaucoup de travaux et leurs réparations sont faciles.

Dans les pays asiatiques

Dans les pays des hautes montagnes de l’Asie comme au Tibet dans l’Himalaya, les hommes vivent dans des yourtes qui leur servent de maison. Ces yourtes sont une sorte de tente renforcée,  faites avec des peaux de bêtes surtout des peaux de Yack qui sont des bovidés typiques du Tibet. Les peaux sont cousues  entre elles pour avoir des grandes plaques et ces plaques de peaux font office de murs. Les toitures de ces yourtes  sont aussi faites avec des plaques de peaux de Yack. Les yourtes ainsi construites servent aux habitants des montagnes de l’Himalaya de rempart contre les vents froids et violents de ces montagnes. Ils ont construit leurs yourtes avec les matières qu’ils ont sous la main sans aller chercher ailleurs et ce la les évite les grandes dépenses, leurs revenus étant déjà très bas. Ces habitants sont des éleveurs de yacks, l’agriculture n’est pas possible à cause du climat.

Dans les pays nordiques

Dans les pays du Pôle Nord sujets au froid glacial, les Esquimaux qui y sont les habitants construisent leurs maisons avec des blocs de glace et ces habitations sont des igloos. Des blocs de glace servent à bâtir le mur et le toit d’un igloo et le froid polaire qui règne dans cette région (toujours de dizaines de degrés en dessous de zéro)  permet aux blocs de glace de se coller les uns avec les autres c’est pourquoi la construction  d’un igloo est possible. Les Esquimaux n’utilisent aucune autre matière pour leurs habitations que ces blocs de glace. Ces Esquimaux sont aujourd’hui menacés par le changement climatique, car la température joue un rôle très important pour la construction des igloos, une très basse température est nécessaire pour que les blocs de glace puissent se tenir entre eux. Si la température optimale n’est pas atteinte,  la construction d’un igloo est impossible. La construction d’un igloo ne coûte rien aux Esquimaux, car les matières utilisées se trouvent dans la nature. Ces esquimaux travaillent surtout dans la pêche et n’ont pas d’autre source de revenus.

En somme,  la toiture d’une habitation varie selon chaque pays. Dans les pays  qu’on a évoqués ci-dessus comme exemples, on peut affirmer et même que la toiture d’une maison a un aspect traditionnel, car la façon de construire la maison et sa toiture reste la même que les ancêtres ont faite, aucune évolution n’a été constatée dans ce domaine. Dans tous les cas, faites appel à un meilleur couvreur pour tous les travaux relatifs au toit.