Je veux me construire un garage

Garage

Besoin de plus d’espace pour bricoler, pour stocker quelques meubles ou pour mettre la batterie de votre adolescent ? Pourquoi ne pas construire un garage ?  C’est toujours un espace multifonctionnel en plus. Voici ce que vous devez savoir avant de vous lancer.

Les différentes configurations existantes

Outre ce garage accolé au mur, il existe différents types de garages contrairement à ce que l’on peut penser.

Le garage enterré est l’allié des petits espaces. En effet, sa configuration permet de garder tout votre espace extérieur intact. Il est parfait pour les mordus de bricolage ou de musique dans le garage puisqu’il limite les nuisances sonores et épargne vos voisins du bruit. Toutefois, il a ses inconvénients tels que le manque de lumière naturelle. Si vous y passez énormément de temps, la facture d’électricité risque de vite gonfler. Qui plus est, les infiltrations d’eaux ne sont pas rares, ce qui peut nuire fortement à votre santé. Dernier point négatif, sa mise en place nécessite de lourds travaux, donc il faut revoir le budget à la hausse.

Le garage accolé est moins onéreux qu’un garage enterré. Facile d’accès depuis la maison, il est parfait si vous avez des personnes âgées ou des enfants chez vous. Si le prix parait alléchant, il faut préciser qu’il faut une bonne isolation sonore pour que les nuisances sonores ne viennent pas déranger à l’intérieur de la maison.  Cette isolation devient incontournable si vous pensez en faire votre petit coin bricolage ou une buanderie.

Le garage séparé est, comme son nom l’indique, un peu à l’écart de la maison. L’avantage c’est qu’il est facile d’accès tout en évitant les gaz d’échappement et les nuisances sonores.

Le garage semi-enterré est le parfait compromis entre le garage accolé et enterré. Généralement réservé aux terrains en pente, il ne requiert  pas la mise en place d’une rampe d’accès. Si vous avez peur de perdre de votre espace extérieur, le toit peut très bien être aménagé en terrasse.

Les règlementations en vigueur

A l’instar de tous les travaux de construction, l’installation d’un garage est soumise à une règlementation. Avant de vous lancer, renseignez-vous auprès du bureau de l’urbanisme de votre ville concernant la construction de garage et les règles y afférentes. Si la superficie du garage est inférieure à 20m², une simple déclaration préalable de travaux pour le garage est à adresser à la mairie de votre ville. Pour une superficie dépassant les 200m², il faut demander un permis de construire à la mairie. Que ce soit pour une demande au préalable ou une demande de permis de construire, pensez à envoyer votre dossier au moins 3 mois avant la date prévue du début des travaux. La mairie dispose d’un mois pour traiter votre dossier, et si votre demande ou votre déclaration est refusée, vous avez deux mois pour demander une révision auprès de la mairie.

Les prix

Les tarifs proposés par les professionnels vont varier en fonction de la configuration du garage, du terrain, des matériaux, de la superficie, du type de porte, du type de toit, de l’isolation et du prix de la main d’œuvre. Mais à titre indicatif, il faut compter dans les 660 euros le m² pour un garage enterré ou semi-enterré et dans les 600 euros pour un garage accolé ou séparé.