Investir à la montagne – des pièges à éviter pour rentabiliser l’affaire ?

investissement montagne

Boules de neige et sapins blancs pendant l’hiver, nombreuses personnes rêvent de s’offrir un pied-à-terre à la montagne. Comment savoir si l’emplacement est bien rentable ou pas ? Quel est le type de bien qu’on pourra acheter à la montagne ? Quels sont les éléments qu’on doit vérifier avant d’acheter ? Il existe bon nombre de piège à éviter, car l’achat d’un bien immobilier dans les régions montagneuses est le plus grand investissement financier de la vie. Dans cet article, vous trouverez des conseils pour rentabiliser votre investissement.

Les paramètres à vérifier absolument avant d’acheter

Quelle que soit la nature du bien qui vous intéresse à Chamonix Mont Blanc ou dans les autres régions, la prudence et la vigilance s’imposent toujours. Pour parvenir à faire un achat judicieux et pour rentabiliser l’investissement, vous devez avant tout visiter vous-même le bien en question. Les photos, les plans, les autres descriptions de votre agent immobilier ne suffisent pas. Lorsque vous vous rendez sur le terrain, vous aurez être sur de faire un achat conforme à vos souhaits. Durant la visite, prenez tout le temps nécessaire pour bien inspecter les lieux ; vous devez donc vérifier que les diagnostics immobiliers sont tous en bonne et due forme. Assurez-vous que la surface habitable est conforme à vos besoins, ou correspond à votre projet. S’il le bien en question est déjà utilisée, pensez à demander un compte-rendu pour connaitre les éventuels problèmes auxquels vous devriez vous rendre. Ainsi, vous ne risquerez plus de tomber dans la mauvaise surprise.

Les erreurs très fréquentes lors de l’acquisition d’un bien en montagne

Un bon nombre d’acquéreurs se contentent tout simplement du prix et de la localisation du bien lors de l’achat. Pour s’échapper aux éventuels problèmes après la signature de l’acte de vente, vous devez faire attention au type de contrat qui vous lie au vendeur. Il existe trois possibilités à votre choix, que vous devez fixer dès le départ : l’offre d’achat, le compromis de vente et la promesse de vente.  Quelque soit votre choix, accorder une attention aux conditions suspensives de l’avant-contrat. C’est indispensable, en cas de problèmes, vous parviendrez à vous faire rembourser votre avance. Pour ne pas tomber dans le piège, évitez de procéder à des achats de biens de particulier à particulier ; les agences immobilières sont là pour sécuriser votre investissement et vos transactions. Vous pouvez également vous faire confiance à un notaire, mais ses honoraires sont plus couteux que ceux d’un agent immobilier.