Conseils pour bien choisir son capteur d’humidité

L’eau ou l’humidité est la bienvenue dans certains endroits, mais à éviter absolument dans d’autres. Afin de détecter la présence d’eau dans certains appareils ou matériaux par exemple, il faudrait l’utilisation d’un instrument spécifique comme le capteur d’humidité. Il s’agit d’un outil de travail destiné aux professionnels comme les industriels, les techniciens de laboratoire et autres. Vu le sérieux des résultats attendus par cet outil, il est important de bien le choisir.

Quelle est la différence entre un hygromètre et un capteur d’humidité ?

Le capteur d’humidité n’est pas forcément un hygromètre. Il se présente sous forme d’appareil de mesure pouvant s’enfoncer dans un élément liquide dans le but de connaître sa teneur en eau. C’est utile pour les solutions chimiques où l’eau doit être précisément mesurée. Ce capteur vérifie aussi la présence de l’humidité dans les mélanges qui ne doivent pas en contenir dans le but de l’en extraire. Son point commun avec l’hygromètre est qu’il permet en même temps de vérifier la présence d’humidité dans l’air ambiant. En revanche, l’hygromètre ou humidimètre mesure uniquement cette donnée-là.

Quels sont les différents types de capteurs d’humidité ?

Le marché propose plusieurs modèles de capteur d’humidité qui sont fréquemment présentés sous deux types de technologies différentes. Ce sont également les plus efficaces qui existent jusqu’à présent.

Le premier type de capteur d’humidité est réalisé avec la technologie neutronique. Sa performance est prouvée sur des substances relativement sèches ressemblant à de la pâte, aux granulats ou aux poudres. Son résultat final est fiable étant donné qu’il n’est ni influencé par la température ambiante, ni par la pression de l’air, ni par quoi que ce soit. Il analyse les mélanges et les produits obtenus au final.

Le deuxième type de capteur d’humidité est fabriqué avec la technologie par émission de micro-ondes. Il contrôle la teneur en eau et sa concentration durant tout le processus de production et même les matières sèches.

La technologie par proche infrarouge pour élargir les possibilités des capteurs

Si ces deux technologies sont les plus vues sur le marché, cela ne signifie pas qu’elles sont les plus recommandées pour tous les professionnels. Si vous êtes dans le domaine de l’agroalimentaire, par exemple, les modèles réalisés à partir de la technologie par proche infrarouge sont les plus adaptés pour vous. Ce dispositif mesure d’autres éléments liquides comme les colles, l’alcool, les huiles, les graisses et même les protéines. Si vous êtes donc dans la production de snacks, vous pouvez vous en servir pour mesurer avec précision la teneur en lipides, en eau et en protéines de vos aliments mis en conserve ou ensachés par exemple. En outre, beaucoup d’autres professionnels comme les fabricants de panneaux en MDF pourront en bénéficier pleinement.

Les appareils connexes

Un capteur d’humidité est un instrument indispensable pour certains professionnels donc. Afin qu’il soit le plus performant possible, il devrait toujours être employé avec d’autres outils utiles. Parmi ces derniers, il y a le mesureur de densité, le détecteur de radioactivité ou encore l’alarme de niveau.