Comment réaliser une photographie culinaire à Paris ?

Comment réaliser une photographie culinaire à Paris ?

On ne peut évoquer Paris sans au moins préciser ses spécialités culinaires. Elle s’impose parmi les plus grandes villes gastronomiques au monde. Il n’est pas rare alors de voir des photographes se spécialiser dans les photos culinaires. Ainsi, pour accrocher l’œil, ouvrir l’appétit et donner l’envie, voici les conseils pour réaliser de beaux clichés culinaires.

Travaillez la balance des blancs

Avant tout, il est nécessaire de préciser que la photo culinaire doit avoir une bonne présentation du plat. On joue alors sur l’éclairage ou plus précisément sur la balance des blancs. En outre, il s’agit alors de régler la température de l’image. Les professionnels se porteront donc vers une lumière douce qui s’obtient grâce à la lumière du jour. Les lumières chaudes et froides sont donc à déconseiller. En général, le but étant d’obtenir une couleur neutre en fonction de quatre types de lumière : lumière du jour, lumière Tungstène, lumière fluorescente et le flash. Aussi, pour réussir les photographies culinaires Paris, le choix de la lumière est donc essentiel.

Le choix des angles

Les focales comptent également dans les photographies culinaires Paris si on ne dispose pas d’objectif. Pour avoir un bon angle de vue, on misera sur des focales de 35 mm, de 50 mm, de 100 mm ou même de 200 mm en fonction du type de format. À déconseiller cependant les angles très larges ainsi que les focales très longues afin de donner un peu plus de valeur au plat. Mais quel que soit le choix de l’angle, l’important c’est d’avoir un bon réglage.

Le cadre

Le remplissage de cadre figure aussi parmi les critères d’exigences des photographies culinaires Paris. C’est un détail important en vue d’attiser les papilles et d’inviter les amateurs à savourer le plat à travers l’image. Travaillez alors sur l’objectif et le diaphragme. L’objectif à recommander doit osciller autour de 50 et 100 mm. La lumière doit être intense donc on préconisera une ouverture de diaphragme notamment de F2, 8 ou F3, 5. N’oubliez pas non plus de choisir un cadre idéal qui évitera de nuire à l’image.

Comptez sur chaque détail de l’image

Outre le cadre, d’autres détails comptent également dans le cadre des photographies culinaires Paris. Pour assurer la prise de vue, il ne faut rien laisser au hasard. Au moindre détail et la photo culinaire virera à la pagaille. Assurez-vous qu’il n’y aura pas de tâches, d’insectes, de miettes, de gouttelettes ou des cheveux qui viendraient gâcher vos belles clichées.