Ce que vous devez savoir à propos de vos canapés et fauteuils

fauteuils et canapé

Quand vous choisissez un canapé, vous devez étudier sa taille, sa forme, son confort ainsi que son revêtement. Quant à ce qu’il y a sur le dessous, très peu s’attache à décrypter les fiches techniques des fabricants. Un siège est constitué de quatre éléments, dont la structure qui est l’élément porteur rigide, la suspension produisant l’enfoncement dans le siège, le rembourrage qui amortit et répartit les masses, et le dernier élément c’est le revêtement. Il embellit et protège le siège et crée le contact avec son utilisateur.

Comment retapisser un fauteuil ?

Si vous voulez retapisser un fauteuil, un siège ou un canapé, équipez-vous tout d’abord des outils nécessaires pour réussir chaque opération. Sur le commerce, vous trouverez des outils adoptés à vos besoins et usages ; ne citant que le marteau garnisseur magnétique, le TENDEUR DE SANGLE COL DE CYGNE, le ramponneau, le tire crin, le pied de biche, l’arrache agrafes, le ciseau à dégarnir…Lorsque vous avez  rassemblé les outillages, vous pouvez commencer le travail. La première étape, un peu fastidieuse et très barbante consiste à dégarnir le siège. Vous devez retirer toutes les semences, sans agrandir les trous et sans abimer le squelette. Après le dégarnissage, vous devez reboucher tous les trous avec de la pate à bois prêt à utilisé. La deuxième étape c’est la pose des sangles. Les sangles vont supporter tout le poids du siège et de son utilisateur, donc ils doivent être bien tendus.  Les sangles bien tendues doivent sonner comme un tambour, si ce n’est pas le cas, vous êtes obligé de recommencer l’opération. Dès que vous êtes sûr que vos sangles sont bien tendues, vous pouvez procéder poser la toile bisonne. C’est une toile en lin et coton, très solide, utilisée en garniture pour confectionner les dessus de plate-forme de siège, les dessous de coussins ou encore les housses.  Pour le dossier de votre siège, vous devez poser une toile forte à l’aide d’un ramponneau.

Encore cinq étapes pour terminer le travail

Il faut souligner que le travail d’un tapissier n’est pas facile, mais c’est très amusant. Vous devez réaliser un bourrelet sur le devant de l’assise pour maintenir le coussin. Vous devez également poser de la toile d’embourrure sur le dossier. L’idéal c’est d’utiliser des petites semences. Tout autour du dossier, vous devez faire une garniture en crin, les deux premières rangées du bas sont très peu fournies en crin, pour accueillir le coussin.  Par la suite, vous devez réaliser différentes coutures dont le point caché, le point de bourrelet et le bourrelet final. La dernière étape avant la pose du tissu finale ; c’est la mise en blanc, elle consiste à recouvrir l’assise d’une toile blanche.