Boursorama Banque priorise le marché français

C’est officiel, la banque en ligne de la Société Générale, Boursorama Banque a annoncé la cession de sa filiale espagnole Self Trade Bank S.A.U au fonds d’investissement américain Warburg Pincus. L’enseigne a renoncé à la totalité de sa part et de ses activités dans ce groupe selon les explications et l’accord devra être finalisé à la fin de l’année.

Cette démarche entre dans le cadre de la politique la Société Générale, visant à simplifier son dispositif et à recentrer ses activités en France. Elle confirme bel et bien que le marché français est dans sa ligne de mire. Elle en fait sa priorité à partir de maintenant, si ce n’était pas déjà le cas avant.

Tout a commencé en 2014…

Pour la Société Générale, sa lancée a commencé en 2014. Cette année-là, Boursorama Banque a abandonné le marché britannique. En 2016, elle se sépare d’Onvista et se retire ainsi du marché allemand. Alors que les néobanques partent à l’assaut du marché international et cherchent à tout prix à s’exporter à l’étranger, Boursorama avance dans le sens inverse.

En novembre 2017, elle profite de sa Journée Investisseurs pour déclarer publiquement vouloir poursuivre sa stratégie, celle de partir à la reconquête de la clientèle française. Rassuré par son succès dans l’Hexagone, elle se lance de nouveaux défis pour cette année 2018.

Le défi : signer 400 000 nouveaux clients d’ici la fin 2018

Actuellement, Boursorama Banque compte quelques 1,4 million de clients en France. Elle ambitionne de recruter plus de 400 000 abonnés d’ici la fin de l’année. C’est en tout cas ce que Benoît Grisoni, directeur général de la banque digitale de la Société Générale a expliqué.

Ce dernier admet volontiers que ce chiffre peut paraître considérable, surtout vis-à-vis des recrutements réalisés par certains réseaux de banques traditionnelles. Mais Boursorama veut obtenir des résultats rapides en capitalisant sur sa croissance et en concentrant ses ressources sur la France, dixit Benoît Grisoni. Elle espère ainsi aller au-delà de la barre des 2 millions de clients cette année.

Des cessions en Belgique et en Pologne en vue ?

La cession des parts de Boursorama Banque dans Self Trade Bank S.A.U est-il précurseur de celle de ses filiales en Belgique et en Pologne ? C’est la question qui brûle les lèvres. Pour rappel, la banque en ligne est devenue l’unique actionnaire de sa filiale espagnole en 2015, lorsqu’elle a racheté la part de Caixa, dont la participation au capital était de 20%.

La Société Générale reste présente en Espagne

Bien que Boursorama ait cédé ses parts, la Société Générale ne compte pas se retirer définitivement du marché ibère. Ainsi, les plateformes de banques de grande clientèle et solutions d’investisseurs du groupe bancaire en Espagne restent opérationnelles ainsi que celles des financements spécialisés et de location de longue durée. Selon les prévisions, la cession sera concrétisée à la fin de l’année 2018 mais celle-ci ne semble pas améliorer les ratios financiers du réseau bancaire international.

Des rumeurs concernant la vente des filiales belges et polonaises

La Société Générale projette d’appliquer sa stratégie axée sur le recentrage sur le marché français jusqu’en 2020. La cession de Boursorama Banque en Espagne n’est pour le moment que la partie visible de l’iceberg.

Certaines sources tendent à affirmer que le groupe bancaire envisage prochainement de quitter les marchés de Belgique et de la Pologne. Selon les rumeurs, la Société Générale envisagerait de céder sa filiale de banque privée belge où elle détient 9 milliards d’euros du capital actif.

Face aux concurrences toujours plus rudes et des taux bas en Pologne, elle projetterait aussi de faire de même avec sa filiale Eurobank.