Assurance scooter 50 : les cas de non pris en charge par l’assurance

Si l’assurance scooter 50 est obligatoire, il faut constater que les compagnies d’assurances spécialisées dans ce domaine sont assez rares. En effet, conduire un scooter 50 cc représente pour l’assureur un haut taux d’accidents, comme ce genre de véhicules à deux roues motorisé peut être conduit par de très jeune adolescent, dès l’âge de 14 ans. Par ailleurs, il existe certains cas où le scooter 50 cc peut être conduit sans avoir besoin de permis. Si certaines compagnies d’assurances acceptent alors la souscription à une assurance scooter 50, diverses conditions sont avant tout imposées. Il se peut même que dans certains cas, l’assureur refuse la souscription ou du moins refuse la prise en charge en cas d’accident.

En cas de modification du moteur de votre engin

Voilà un cas qui se présente bien souvent, le scooter a subi quelques modifications techniques qui sont non prévues dans un contrat d’assurance scooter 50, mais aussi par le constructeur même de l’engin. Ces genres de modifications sont non autorisées et l’assureur a effectivement le plein droit de refuser l’indemnisation après leur constatation. Le débridage figure également parmi les modifications les plus constatées pour un scooter 50 cc. Bon nombre de conducteurs apprécient en effet apporter des améliorations au niveau de la puissance de leur engin. Si normalement et selon la loi, un scooter 50 cc ne peut dépasser une vitesse de 45 km à l’heure, après un débridage, il peut atteindre jusque dans les 80, voire 120 km à l’heure. Dans le cas où vous aurez donc acquis un scooter 50 cc modifié, il est recommandé d’aviser l’assureur sur les modifications réalisées afin d’adapter le contrat. Si jamais vous n’avez pas signalé ces modifications alors que vous avez eu un accident, vous risquez de voir réduire votre indemnisation, et même ne pas être indemnisé.

Un passé de conducteur assez houleux

Outre les modifications techniques que peuvent subir votre engin, votre passé de conducteur entre également en jeu dans les conditions d’admission à la souscription de votre assurance scooter 50. Ainsi, si durant les derniers 36 mois vous avez été responsable d’un accident, alors que vous avez été saoul ou que vous avez été sous l’influence de stupéfiants, la compagnie d’assurance a le plein droit de refuser catégoriquement votre souscription. Dans le cas où vous aurez également commis un délit de fuite  ou un refus d’obtempérer, vous ne serez accepté pour une souscription à l’assurance scooter 50 cc , quelle que soit la formule choisie. Par ailleurs, si vous avez eu un sinistre corporel responsable ou non responsable au cours des 36 derniers mois, aucune compagnie d’assurance n’acceptera également votre souscription.