Adhésion à la loi Pinel : un moyen pour réussir son investissement immobilier

Si vous voulez vous lancer dans le marché de l’immobilier neuf, sachez que l’État français a élaboré un dispositif qui vous permet de multiplier votre revenu locatif grâce à une réduction d’impôt significative. Il s’agit de la loi Pinel.

Cette législation a été mise en place en septembre 2014. Elle devait prendre fin le 31 décembre 2017, mais le gouvernement a décidé de la proroger encore pour 4 ans. Donc, elle s’appliquera à tous les logements neufs ou en l’état d’achèvement acquis avant le 31 décembre 2021.

Entre la loi Pinel et la loi Dufflot, il existe une légère différence, notamment au niveau de la réduction d’impôt. En effet, la loi Duflot permettait à un investisseur d’être défiscalisé à raison de 18 % sur le coût de l’opération. Pour en profiter, il était nécessaire de mettre en location le bien pour 9 ans. Et qu’en est-il du dispositif Pinel 2018 ?

Le dispositif Pinel 2018

La loi Pinel permet aux contribuables français de bénéficier d’au moins quatre avantages. Comme il a été susmentionné, adhérer à ce dispositif leur offre l’opportunité d’augmenter leurs revenus locatifs grâce à une remise fiscale pouvant être étalée sur 6, 9 ou 12 ans. À titre indicatif, les taux accordés par la loi Pinel sont de 12 %, 18 % et 21 %.

Par ailleurs, l’investissement dans la pierre est un placement financier au taux de rendement intéressant à long terme. Il vous permet de constituer un patrimoine sain qui sera facilement transmissible.

En outre, la loi Pinel vous offre la possibilité de louer le logement à votre famille, contrairement à la loi Duflot. Ainsi, si vous êtes parents, vous pouvez acheter un logement neuf pour y loger vos enfants tout en bénéficiant des avantages fiscaux cités plus haut. À une condition : le locataire et le propriétaire ne doivent pas être inscrits dans le même foyer fiscal.

Enfin, à l’expiration de la période légale de location du logement, la loi Pinel vous autorise à disposer le bien comme vous le souhaitez. Soit, vous continuerez à le louer pour toucher des revenus complémentaires, le revendre pour récupérer une plus-value ou encore l’occuper en tant que résidence secondaire ou principale.

Les exigences de la loi Pinel

Un investissement en loi Pinel doit être réalisé sous le respect de certaines règles. Ainsi, pour bénéficier des avantages escomptés, vous devez tout d’abord acquérir ou construire un logement neuf, situé en zone éligible, qui respecte les normes de performance énergétique et thermique BBC 2005 ou RT 2012, avant le 31 décembre 2018.

À noter que le montant de votre investissement est limité à 300 000 euros par an et d’un plafond de 5 500 euros par mètre carré. Une fois acquis, le bien immobilier doit être mis en location pendant 6, 9 ou 12 ans. Pendant cette période, vous serez obligés d’appliquer un loyer inférieur ou égal au plafond en vigueur dans la zone où se trouve le logement. Il en est de même concernant le choix des locataires. Les ressources de ces derniers ne doivent pas dépasser les plafonds autorisés.